Archives mensuelles : janvier 2016

Portrait photo-painting, Sandra Mirkovic, mezzo-soprano à l’Opéra de Nice

Voici mon tout dernier portrait en photo-painting réalisé hier soir lors de notre dernier spectacle donné à l’Opéra de Nice, “Mort à Venise” de Britten.

Sandra Mirkovic, ma collègue artiste lyrique à l’Opéra de Nice, a bien voulu poser pour moi pour notre dernière représentation de ce magnifique spectacle. J’ai shooté en coulisses et je n’ai eu que 15 minutes pour installer mon matériel pendant l’entracte ! Il a fallu faire vite car nous avions des changements rapides de costumes, les initiés appellent cela des “précipités”.

Je l’ai peint une bonne partie de la nuit et je l’ai peaufiné ce matin.
Il mesure 63cm x 44cm. Il a été réalisé sous Corel Painter 12 et Photoshop CC 2015.

J’ai encore quelques corrections à apporter car il n’est jamais bon de retoucher un portrait “à chaud” mais j’étais inspiré. Sandra est une artiste attachante, pleine d’enthousiasme et de fraîcheur. Lorsque nous répétions en costumes à l’Opéra-même, j’ai tout de suite vu que j’allais pouvoir exploiter son costume extraordinaire confectionné sur mesure par les couturières de notre beau théâtre… Je lui ai proposé de poser pour moi et elle a accepté.

sandra-beige1

sandra-beige4

sandra-beige2

sandra-beige3

Etude clair-obscur à la manière de Caravage

Voici une étude en clair-obscur en photo à la manière de Caravage. Je suis parti des oeuvres du Maître, j’ai étudié la lumière et la colorimétrie de la carnation pour tenter de les restituer en photo. Il n’y a qu’une seule source de lumière, un spot Fresnel 3200 Kelvin et l’appareil est un Canon 50d + objectif Canon 17-85mm à 72mm. Il n’y a presque pas de retouche sous Photoshop car je savais exactement ce que je voulais comme ambiance et comme résultat.

L’idée est : “Memento homo quia pulvis es et in pulverem reverteris” autrement dit : “Souviens-toi, homme, que tu es poussière, et que tu redeviendras poussière.”
[Genèse II, v.19]

Le costume et le crâne proviennent de l’Opéra de Nice, tout comme mon modèle qui n’est autre que Philippe, un accessoiriste de l’Opéra de Nice.

J’ai réalisé l’étude en écoutant pour m’inspirer Yoshikazu Mera, certainement un des plus grands artistes contre-ténor du XXIe s. Il est particulièrement doué dans cet air où il a su montrer toute l’étendue de son immense talent. Je vous le conseille et peut-être ressentirez-vous ce que j’ai ressenti en créant…